Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Mauvais joueur !

Catégories : #Vie et Instruction en famille, #Jeux de sociétés, #Jeux coopératifs

Mauvais joueur !

Qui n'a pas entendu un adulte s'écrier, en jouant avec un enfant qui n'est pas content de perdre : "Oh, mais quel mauvais joueur !"

Et c'est vrai que beaucoup d'enfants sont "mauvais joueurs"... Comment ça, beaucoup d'adultes aussi ? Oui, oui, vous avez raison, énoooooooOOOOrmément d'adultes aussi. Et peut-être bien que cela joue sur le fait que les enfants copient cette attitude (involontaire j'en conviens) et deviennent à leur tour de mauvais joueurs, mécontents de perdre, et trouvant des stratagèmes pour se protéger de ces déceptions : tentatives pour modifier les règles, mauvaise foi, tricheries...

Et alors ? Que faire pour que nos enfants ne deviennent pas de désagréables partenaires de jeu ?

La première solution est bien souvent utilisée par tous les parents qui essaient d'éduquer leurs enfants sans violence : bannir les jeux de société traditionnels, basés sur la compétition, et investir dans des jeux de société coopératifs. Moi, je n'ai rien contre les jeux coopératifs, il faut bien avouer qu'ils sont souvent très beaux et agréables.

Mauvais joueur !

Mais je pense (et c'est très personnel) que nous ne sommes pas égaux devant la vie. Par exemple, nous ne sommes pas tous aussi grands les uns que les autres, nous n'avons pas tous de beaux et longs cheveux bouclés, nous ne savons pas tous parler 4 langues sans effort, et nous n'arriverons pas tous à avoir l'emploi de nos rêves, la maison de nos rêves, la vie de nos rêves... Alors il me semble important d'apprendre à nos enfants à se réjouir pour les autres, et à prendre avec sérénité et bonne humeur les revers de fortune.

Bon, comprenez-moi bien, je ne suis pas en train de dire qu'il faut frustrer nos enfants exprès parce que la vie est frustrante !

Mauvais joueur !

Mais dans les jeux de société dits "de compétition", il y a certainement des leçons à utiliser. Par exemple, notre façon d'y jouer va conditionner nos enfants qui agissent par imitation. Quand nous devons passer notre tour, pourquoi faire une tête triste (même "pour de faux") ? Disons plutôt "Oh, dis donc, je dois attendre... A toi !"

Quand on ne peut pas poser notre pion parce que le dé a dit le contraire, disons "Ah, ce n'est pas pour ce tour-ci, peut-être pour le prochain ? A toi !"

Quand notre adversaire gagne : "Waouh, bravo ! Tu as rempli ton papillon en un temps record ! Veux-tu m'aider à remplir le mien ?"

Et si c'est nous qui gagnons : "Dis donc, regarde comme il est beau, mon serpent ! Et le tien ? Ouh, il ne restait plus que deux larmes de dragon pour qu'il soit complété..."

Enfin, je ne vais pas vous détailler tout ce qu'on peut dire, vous avez compris le principe : le tout est de se réjouir (et de le dire !) de toutes les situations, même quand ça ne contribue pas à nous faire gagner la partie.

Ca me fait penser qu'il faudra que je vous explique les règles de ces jeux... Ils sont faciles à faire et très amusants !

Ca me fait penser qu'il faudra que je vous explique les règles de ces jeux... Ils sont faciles à faire et très amusants !

Et comme ça, peut-être bien (j'espère en tous cas) que les parties de jeu de société deviendront de bons moments à passer agréablement ensemble, et pas seulement des compétitions stériles...

Mauvais joueur !
Commenter cet article

cathrerine 26/04/2013

éh béh voui ! ;) moi je veux bien les noms et règles des jeux que l'on voit en photo ;)

Petite Fée Coquelicot 26/04/2013

Promis, j'essaie de faire un article bientôt :-)

Elsa 29/04/2013

Très bel article !!
L'école de la colaboration... Ah, ça fait rêver ! (Je suis PE, je précise...)

;-)

Je veux bien les règles de ces si beaux jeux, moi aussi !!

Et merci pour tout cela !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog