Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Les petits maux de l'allaitement : l'engorgement

Catégories : #Santé par les plantes et l'alimentation


Après avoir parlé rapidement des crevasses et des gerçures des seins, je vais aborder aujourd'hui un problème qui survient régulièrement lorsqu'on allaite : l'engorgement...

C'est un problème assez douloureux, mais qui, pour peu qu'on s'en occupe rapidement, peut s'estomper relativement rapidement.
Voici quelques pistes :


1. Pourquoi l'engorgement ?

Lorsqu'on allaite, notre corps produit plusieurs substances, notamment la prolactine, qui permet la fabrication du lait, et l'ocytocine, qui permet son éjection.
Lorsque la maman est fatiguée, on note très souvent une baisse dce la sécrétion d'ocytocine, alors que la prolactine continue à être produite : le lait est donc fabriqué, sans pouvoir être éjecté correctement.
Ce peut être une des causes de l'engorgement.

Mais l'engorgement est du aussi au fait que le premier mois, bébé se régule tout doucement : il tête très souvent, mais aussi assez peu à chaque fois. Les seins sont donc souvent sollicités, mais vidés seulement en partie. C'est d'ailleurs pour cette raison que dans les débuts de l'allaitement, un sein coule lorsque bébé tête l'autre sein.

Il est aussi possible que l'engorgement soit une suite de gerçures ou crevasses : lorsque la tétée devient désagréable du fait de l'hypersensibilité du téton, on a tendance à faire téter bébé moins souvent, ou moins longtemps... et le sein s'engorge !

Attention aussi à la taille des soutien-gorge portés : il ne faut surtout pas que les seins soient comprimés.


2. Les plantes qui pourront vous aider
- On peut prendre plusieurs tasses par jour de la tisane suivante (3 grammes par tasse) :
     * absinthe (plante)
     * ményanthe (plante)
     * houblon (cônes)

- On peut aussi utiliser les plantes suivantes en cataplasme :
     * cumin (semences écrasées)
     * basilic (feuilles, fraîches autant que possible)

- On peut poser des feuilles de mélisse en compresses.


3. Les massages
Même si on emploie toutes ces aides phytothérapeutiques, il est indispensable de masser le sein engorgé.
Plusieurs types de massages :

- Pour soulager la douleur :
     * entre deux tétées, on peut appliquer un linge froid sur le sein
     * pratiquer le massage aréolaire : faire de petits mouvements circulaires autour de l'aréole, pour la détendre et donc favoriser l'éjection du lait (au début, lorsque le sein est très douloureux, on peut commencer ce massage sous une douche bien chaude dirigée sur le sein)
massage1

- Pour stimuler l'éjection du lait :
à réaliser juste avant les tétées, plusieurs fois de suite, en trois étapes, jusqu'au jaillissement spontané du lait :
éjection1
éjection2
éjection3

- Pour favoriser le drainage du lait :
Il est indispensable de favoriser le drainage du lait, pour ne pas que les canaux lactifères se bouchent. Lors de chaque tétée, il faut donc pratiquer le massage drainant :
     * avec la paume de la main sous le sein
     * avec le pouce d'un côté du sein
     * avec les 4 autres doigts de l'autre côté du sein
Il faut effectuer des mouvements circulaires (ne pas hésiter à appuyer, même si c'est douloureux) sur la zone tendue et douloureuse du sein.
drainage1
drainage2

4. Derniers conseils

- Et bien entendu, il est très important que bébé tête souvent pour faciliter l'écoulement du lait... Ne pas hésiter donc à lui donner le sein plus souvent...

- Dans les premiers temps de l'allaitement, essayer de faire téter bébé aux deux seins à chaque fois : il doit vider un sein puis téter un peu le second. Il commencera la tétée suivante par ce dernier.

- Pour que bébé puisse extraire correctement le lait lors des tétées, il doit avoir l'aréole entièrement dans sa bouche. Sinon, sa succion n'est pas assez efficace.

- Il est indispensable d'avoir une bonne position lors des tétées :
     * En position assise : se tenir bien droite, les coudes bien soutenus, le corps de bébé doit être tourné vers nous, sa tête contre le sein, la bouche à hauteur du mamelon.
     * En position couchée : se positionner "ventre à ventre", maman avec un coussin sous la tête, surtout de façon à ne pas avoir à pousser le sein en avant.
Commenter cet article

Pour-un-monde-meilleur.over-blog.fr 18/02/2010 13:22


Bonjour,

Passe jeter un coup d'œil à mon blog si le cœur t'en dit :

http://pour-un-monde-meilleur.over-blog.fr/

Merci =)

Amicalement

Miryam


chapapillon 03/02/2010 21:11


Expérimenté à la Clinique par une de mes amies dont les seins étaient à la limite de l'explosion ! Mettre ses seins dans des feuilles de chou vert. Elle le recommande à tout le monde maintenant



Petite Fée Coquelicot 04/02/2010 09:19


Et bien ça fait une astuce de plus !
Décidemment, la nature est bien bonne avec nous...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents