Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


L'art et la manière de dresser un enfant

Catégories : #Vie et Instruction en famille

Ma Lutine était contente aujourd'hui d'aller à l'école (enfin presque) !

D'abord, comme il avait neigé, le bus de ramassage scolaire n'est pas passé, et elle est allée jusqu'à l'école à pied, en marchant dans la neige.

Ensuite, aujourd'hui, c'est le 6 décembre. Et comme dans la plupart, si ce n'est toutes, les écoles d'Alsace et de Lorraine, les classes ont eu la visite de Saint Nicolas, les mains pleines de chocolats...

Alors elle est revenue ravie avec un Saint-Nicolas en chocolat, avec une mitre rouge teintée avec du jus de betterave, m'a-telle dit après avoir regardé les ingrédients. Saint Nicolas qu'elle a aussitôt partagé avec sa maman et ses petits frères qui furent tout contents !

Mais elle m'a aussi raconté comment s'était passée la districution. Et là, je suis restée... baba.

Saint Nicolas est donc arrivé dans la classe avec des chocolats, et après s'être installé sous les rires et le chahut des enfants plus que contents, il a commencé à distribuer les chocolats. Mais quand est arrivé le tour des deux élèves les plus remuants de la classe, la maîtresse a confisqué les chocolats qui leur revenaient, en leur disant qu'elle leur donnerait la semaine suivante s'ils avaient fait des progrès de comportement.

Alors, comment dire... J'ai imaginé la déception de ces deux enfants qui ont vu tous leurs camarades repartir avec un chocolat, la honte qu'ils ont du subir devant tout le reste de la classe quand la maîtresse leur a expliqué ce qu'elle faisait. Rien que ces aspects me stupéfient. 

Alors aund j'aborde la visée "éducative" de l'acte, c'est le pompon...

Vengeance : tu n'es pas sage, alors tu n'auras pas ton chocolat !

Intimidation, chantage : attention, hein, si tu ne changes pas, je ne te le donnes pas !

Tentative de dressage finalement : donne la papatte, et je te donne un sucre !

 

Et on nous dit qu'hors l'école, les enfants ne peuvent pas apprendre à devenir citoyens ?

Ben mon vieux, je préfère qu'ils restent chez moi, et qu'ils apprennent d'autres valeurs !

 

 

Mais bon, bonne Saint Nicolas à tous !
 

Commenter cet article

nunuch 07/12/2012 09:04


Il est clair que rien ne peut se substituer à une éducation des parents. Si les parents sont derrière pour rectifier le tir, ça va. Mais il est clair que, malheureusement, beaucoup de parents se
déchargent totalement sur l'école, il n'y a qu'à voir le nombre d'heures par jour que certains enfants passent à l'école (avant 8h jusqu'à 18h30...). Quand on voit que la moyenne du temps que les
parents consacrent à leur enfant par jour est de 1h30 (tout compris), c'est assez effrayant.

nunuch 06/12/2012 19:58


Malheureusement, il y a de mauvais instituteurs ; mais heureusement, il y en a aussi des bons...

Petite Fée Coquelicot 07/12/2012 08:47



Oh, oui heureusement !  J'ai eu un merveilleux instituteur en CP, c'est en partie grâce à lui que j'aime autant la lecture. Une fantastique prof de français au collège, que personne
n'aimait, mais que j'avais moi beaucoup de plaisir à retrouver à chaque cours, et qui m'a confortée dans mon amour des livres... 


Mais ce qui est dommage, et dommageable, dans la situation que je décris, c'est que les instituteurs et professeurs ont un rôle d'"autorité". C'est-à-dire qu'ils sont investis d'un rôle pour
lequel les enfants et les parents les respectent. Et que tout être humain a le réflexe de se soumettre à l'autorité (voir les trèèèès bon ouvrage "La soumission à l'autorité" de Milgram, toujours
d'actualité), et de s'y conformer. Alors de telles pratiques, même utilisées par un petit pourcentage (quoi que mon expérience personnelle et celle de mes enfants me laisseraient penser que
ce soit plutôt la majorité) suffit à graver dans la conscience des enfants que de telles pratiques sotnt normales et souhaitables. Et qu'ils vont reproduire ce schéma sur leurs propres enfants,
leurs collaborateurs ou leurs ouvriers par la suite... Et on n'est pas sortis de l'auberge, si ça continue !



Souricette 06/12/2012 17:49


Je suis sans voix ! C'est honteux un tel comportement de la part d'un enseignant.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents