Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Ce qui nous empoisonne

Catégories : #Santé par les plantes et l'alimentation

Oui, qu'est-ce qui nous empoisonne ?

Bon, je ne parle pas des poisons violents, mais des substances que nous ingérons, et qui nous empoisonnent à petit feu, créant les conditions nécessaires à l'émergence des fameuses maladies de civilisation...

Un rapide tour d'horizon ?

 

 

1. Les céréales à gluten

Bon, je ne reviendrai pas sur le gluten, il y a bien assez d'infos sur internet sur cette "colle" qui tapisse nos intestins, nous empêchant d'assimiler correctement les nutriments ingérés.

C'est difficile pourtant, de s'en passer. J'étais depuis bien longtemps consciente des problèmes que le gluten posait, mais je n'étais absolument pas prête à le supprimer. Pourquoi ? Parce que le pain est ancré dans notre culture. Mais aussi parce que, faisant moi-même mon pain au levain, c'était aussi une fierté de présenter mon pain aux personnes qui venaient chez nous. Et un plaisir de voir mes enfants le dévorer avec envie... Alors, oui, l'orgueil, encore une fois... Mais ça y est, j'ai cheminé (il serait temps, à mon âge ), et j'ai pris la ferme décision de faire passer la santé de mes enfants avant tout autre considération. Supprimer le gluten, ça n'est pas si facile, mais ça n'est pas non plus la mer à boire !

 

2. Les produits animaux

Acides, les produits animaux entraînent une acidose massive de notre organisme. Cuits, c'est encore pire. 

Quels sont les effets de cette acidité ambiante ?

Pour se prémunir de l'acidité qui attaque les tissus, le corps se défend de plusieurs manières :

- il produit du gras (de la graisse, du cholestérol...) pour entourer les acides et les stocker sans trop de risque

- il produit de l'eau (oedèmes) pour la même raison

- il va piocher dans ses réserves de minéraux basiques (les os, les ongles, les cheveux...), afin de former, en les combinant avec les acides, des sels neutres qui pourront sans risque être éliminés par les reins. C'est par exemple la cause du "paradoxe calcium" : plus on consomme de produits laitiers riches en calcium, mais acides, plus nos os sont fragilisés par manque de calcium...


3. Le sel

Chaque année, 25 000 décès seraient dus à l'excès de sel. Pourquoi ?

Notamment parce que le sel augmente la pression artérielle. Mais aussi parce que sa consommation entraînerait une hypertrophie du ventricule gauche, causant des maladies cardio-vasculaires.  Mais encore parce que le sel de table est du chlorure de sodium, inassimilable facilement par l'organisme. Tout ce qui ne peut être assimilé crée des déchets acides, que le corps cherche à éliminer en puisant dans les réserves de calcium, d'où une incidence directe entre la consommation de sel et l'ostéoporose.

Pour rappel, du sodium (celui donc dont le corps a besoin et peut assimiler sans aucun souci), il y en a dans les légumes verts : le céleri branche, notamment, en est très riche. Pas d'inquiétude, donc, vous n'aurez pas de carence en supprimant le sel de table !


4. Le sucre

L'occurence du sucre dans la survenue de diabètes est facile à établir. L'ingestion de sucre blanc prooque une hyperglycémie. Le pancréas réagit en produisant de l'insuline, ce qui induit une hypoglycémie, et l'appel vers le sucre se fait sentir... Cercle vicieux. L'excès de sucre agit comme une drogue qui provoque dépendance, et il est bien souvent difficile d'en sortir !

Mais il y a dautres facteurs qui entrent en ligne de compte : privés de leurs vitamines et minéraux par le raffinage, ces sucres appauvrissent nos réserves en calcium, magnésium et chrome (qui contribue justement à nous protéger du diabète). 

Le sucre très acidifiant provoque aigreurs d'estomac, fermentations intestinales, perturbations de la flore bactérienne. Tous ces sucres non assimilés favorisent la prolifération des mycoses et champignons, comme le Candida Albicans.

 

5. Le café, le thé

Ces excitants dopent de façon artificielle notre organisme, nous coupant bien souvent de nos besoins physiologiques... De plus, ils entrainent une dépendance.


6. Les légumineuses

Les légumineuses produisent des purines qui empoisonnent l'organisme, provoquant là aussi une forte acidose.

 

7. Les céréales sans gluten

Les sucres complets des céréales, même celles sans gluten, ne sont pas facilement assimilables par l'organisme. Oui, nos cellules produisent leur énergie grâce au sucre. Mais ce sont des sucres simples qu'elles utilisent. Or, pour décomposer les sucres complexes en sucres simples, cela demande de l'énergie au corps. Cette énergie, le corps ne pourra pas l'utiliser pour traiter et éliminer les toxines. Et il restera toujours des déchets de sucres complexes non décomposés, qui fdeviendront un festin pour les chamoignons comme le Candida Albicans.

De plus, les céréales fonctionnent elles aussi comme des stimulants artificiels.

 

 

Après ce bref tour d'horizon, ça laisse encore beaucoup de marge pour que mon alimentation soit la plus physiologique possible...

Allez, au boulot !

Commenter cet article

Kaiko 13/02/2013 12:28


Je suis loin d'être une spécialiste en nutrition et je veux bien te croire lorsque tu affirmes que le régime alimentaire le plus adapté à nos latitudes, est un régime riche en fruits et légumes.


Dans mon cas particulier, cela me pose un gros problème car depuis mon plus jeune âge je n'apprécie aucun fruit cru. Pour une vétégarienne, c'est un peu embétant! J'en suis venue à me dire que
si, depuis bébé, je ne mange pas de fruit cru, c'est que ce n'est pas bon pour moi.


Le régime macrobiotique m'avait conforté dans cette idée: il privilégie la cuisson et considère que les fruits sont trop yin. Il ne s'agit pas dans ce mode alimentaire d'exclure les aliments yin
mais de les équilibrer convenablement avec les aliments yang (céréales, légumes poussant dans la terre...).


En tout cas, ton article m'incite à faire un effort pour introduire davantage de fruits et légumes frais dans l'alimentation de mes enfants sans trop craindre le manque de protéines que l'on
me reproche sans cesse (mon fils étant plus petit que son âge- mais aussi un appétit de moineau!))


Merci beaucoup pour tes articles qui m'inspirent énormément!

Petite Fée Coquelicot 14/02/2013 07:47



Je t'en prie, ils sont là pour pousser à la réflexion ! Ensuite, chacun agit à sa guise...



fabienne 12/02/2013 21:40


Donc, pour avoir les protéines et acides aminés nécessaires au corps, consommer des feuilles et des légumes verts suffit ?


Cela me rend aussi perplexe car mon alimentation est aussi basée sur l'association légumineuses/céréales.


Quelles sortes de feuilles ?

Petite Fée Coquelicot 14/02/2013 07:46



Pour simplifier, tout ce qui est vert... Et plus c'est vert foncé (comme les feuilles de blettes, le basilic, le persil, les orties et j'en passe), plus c'est riche en acides aminés.


Si je peux vous donner un exemple : les grands singes ont un système digestif strictement identique au n$otre. Eux se nourrissent en majorité de fruits, auxquels ils ajoutent les feuilles des
arbres, et en hiver des écorces. Ils doivent certainement parfois manger vers et insectes en même temps que les fruits et feuilles, mais c'est loin d'être la base de leur alimentation. Pourtant,
on ne peut pas dire quu'un gorille semble manquer de protéines, avec la musculature qu'il a, si ?


Et si cet exemple ne vous convainc pas, il faut alors regarder vers nos origines : les premiers hommes étaient des cueilleurs. Ils se déplaçaient dans les forêts, et se nourrissaient des fruits
et herbes qu'ils trouvaient. Ils n'avaient pas la moindre possibilité d'associer céréale et légumineuse, encore moins au même repas ! Et pourtant, ils se sont assez développés pour devenir les
homo sapiens... 


Voilà, rassurez-vous, la nature offre tout ce qu'il faut dans les fruits et les feuilles vertes !!!



vegansandy 12/02/2013 13:37


Si ce n'est qu'il ne faut abuser de rien : l'excès est néfaste !


 

vegansandy 12/02/2013 13:36


Voui... voilà... pas grand chose à rajouter ... très bien cet article :) merci

Petite Fée Coquelicot 12/02/2013 15:31



Merci 



Kaiko 12/02/2013 13:30


Je suis vraiment surprise des deux derniers points de votre billet à propos des légumineuses et des céréales sans gluten en particulier (comme le riz)


Il me semble pourtant que l'association céréale-légumineuse est le plat de base dans toutes les parties du monde. J'avais appris que cette association permettait d'apporter toutes les acides
aminés nécessaires pour un régime végétarien équilibré.


Si ce que vous avancez est exact, la plus grande partie de mon alimentation est à revoir... Me voici bien perplexe

Petite Fée Coquelicot 12/02/2013 15:31



Oui, c'est effectivement ce qui est préconisé pour un régime végétalien sans carence. Mais est-ce gage de bonen santé pour autant ? Par exemple, il est aussi conseillé de consommer vian,de et/ou
poisson deux fois par jour, plus des produits laitiers 3 fois par jour, et des céréales à chaque repas... 


Quant au fait que l'association céréales / légumineuses soit la base de l'alimentation dans le monde, c'est relativement vrai. Quoi que : les populations du grand Nord se nourrissent
exclusivement de viande crue, les Massaï se nourrissent presque à 90% de lait cru et de sang cru, et les indiens d'Amazonie de fruits, feuilles vertes et écorces. Comme quoi, la notion de "tout
le monde" peut se révéler parfois restrictive. 


Ensuite, s'il fallait analyser pourquoi cette association est si répandue de par le monde, je dirai que les hommes ayant migré hors de leur lieu de vie primitive, la zone inter-tropicale, et
disposant donc de trop peu de fruits, notamment dans les périodes froides, pour suivre leur régime physiologique (beaucoup de fruits, quelques feuilles vertes, ainsi que de temps à autres de
petits insectes, vers ou autres petits animaux), ils se sont tournés vers une source de sucres quise conservaient facilement : les céréales. Pourtant, ces céréales contiennent des sucres
complexes, et non des sucres simples. Ils sont donc source de beaucoup de fatigue durant la digestion, et le corps ne pouvant décomposer entièrement leurs chaînes complexes de sucres, il en reste
des déchets notamment dans les intestins. Ces déchets viennent à tapisser les parois des intestins, entraînant une moins bonne absorption des éléments ingérés par la suite, produisant plus de
déchets, et c'est le cerce vicieux. 


C'est pourquoi on se sent si souvent balloné après avoir mangé des céréales ou légumineuses : les déchets finissent par fermenter et provoquer des gaz...


Alors oui, c'est effectivement la base de l'alimentation de beaucoup de peuples, mais ce n'est pas forcément pour cela que c'est une bonne association. Les protéines, le corps les synthétise sans
problème (et au prix d'efforts beaucoup moindres d'ailleurs) à partir des acides aminés contenus dans les feuilles et légumes verts, et dans une moindre partie dans les fruits et autres légumes.
Aucune inquiétude à avoir : nous avons fonctionné des milliers d'anée en ingérant principalement que des fruits, donc c'est presque la seule chose dont nous ayions un besoin vital !!!


Si le moindre doute persiste, n'hésite pas (on se tutoie, d'ailleurs ?) à poser d'autres questions, auxquelles j'essaierai de répondre du mieux que je pourrai !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents