Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Obésité : les polluants en cause

Catégories : #Eco-citoyenneté

Une étude espagnole publiée récemment par des chercheurs de l'Institut de recherche médicale de Barcelone, vient de mettre en relief que l'exposition à divers produits chimiques avant la naissance prédispose les enfants à souffrir d'obésité à partir de 6 ans.

Cette étude est la première à établir le lien entre la contamination par des substances chimiques dans le ventre maternel et l'obésité. On sait depuis longtemps que la génétique nous donne des métabolismes très différents, ce qui entraîne des prédispositions ou non à l'obésité.
Mais cette étude prouve que la pollution est un facteur tout aussi important de prédisposition au surpoids !



Comment cette étude a-t-elle été menée ?
Les chercheurs espagnols ont mesuré, dans le cordon ombilical de plus de 400 bébés à naître, le niveau d'hexachlorobenzène (HCB).
Ce produit est un fongicide employé couramment pour traiter les semences jusqu'en 2004, date de son interdiction par la convention de Stockholm.
Cependant, malgré son interdiction et à cause des tonnes de produit utilisé jusqu'à il y a peu, il persiste dans notre environnement, et donc dans notre alimentation...

D'autres expériences menées en laboratoire sur des animaux démontrent le rôle similaire de plusieurs autres produits chimiques couramment employés encore aujourd'hui :
- les composés organostanniques entrant dans la composition des peintures "antisalissures" destinées à empêcher les organismes marins à se fixer sur la coque des bateaux, et qui se retrouvent dans la chair de presque tous les poissons
- le bisphanol A (BPA) utilisé notamment dans la fabrication des biberons et pour le revêtement interne des boîtes de conserve
- les phtalates, présents dans les cosmétiques, les gels douche et shampoings, mais aussi dans les films plastiques qui enveloppent les aliments et une multitude d'objets courants.

Ces polluants sont tellements répandus que presque tout le monde en a dans le corps :
95 % des Américains ont du BPA dans leurs urines,
90 % des bébés sont exposés à des phtalates pendant la vie utérine,
100 % des cordons ombilicaux analysés par les chercheurs espagnols contenaient des pesticides organochlorés...


Le professeur Myers, fondateur et respondable scientifique d'Environmental Health Sciences (une association américaine à but non lucratif dont les recherches scientifiques portent sur les liens entre environnement et santé humaine), a déclaré que les résultats de cette étude appelaient au "plus grand défi que doit relever la santé publique aujourd'hui".
Commenter cet article

sylvie 25/11/2008 14:31

Si la plupart des gens sont contaminés et atteint par la polution, cela n'explique pas que la raison pour laquelle
cela ne touche pas encore à la majorité des gens?
obésité parlant!

Petite Fée Coquelicot 25/11/2008 17:59









L'enquête précise bien que les facteurs génétiques sont aussi en cause : nous sommes tous inégaux devant la réaction à certains stimuli, comme les polluants, et réagissons avec plus ou moins de
virulence !


Une certaine marge d ela population ne fait que mettre en exergue un problème qui touche le plus grand nombre : à nosu de réagir en conséquence... et d'adopter un mode de vie plus sain, avant que
ce soit notre société qui enfin commence à nous protéger de ces nuisances.








.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents