Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Les alicaments du printemps

Catégories : #Santé par les plantes et l'alimentation

Les plantes à privilégier au printemps pour leurs propriétés respectives :

- la chicorée,
       
C'est une plante « nettoyante » et ce n'est certainement pas un hasard si elle arrive si tôt au printemps, après qu'on ait passé un long hiver à s'encrasser l'organisme.

Tonique, apéritive, dépurative, la racine a servi à soigner la jaunisse, la congestion du foie, les obstructions des viscères, les affections de poitrine et toutes les maladies où il est nécessaire de purifier le sang. Légèrement laxative, elle serait également efficace en cas d'indigestion. Riche en inuline - un sucre complexe qui n'est pas absorbé par l'organisme - elle est utile aux diabétiques.


Feuilles et racines se préparent en décoction à raison de 1 ou 2 cuillerées à soupe de plante hachée par tasse d'eau. Amener à ébullition, puis laisser infuser 15 minutes. Prendre 2 ou 3 tasses par jour.

On prend une cuillerée à soupe de jus, dilué dans un demi-verre d'eau, matin et soir.

En voie externe, on appliquait les feuilles froissées sur les enflures, les inflammations en général et celle des yeux en particulier. Les personnes souffrant de larmoiements persistants s'en voyaient grandement soulagées.


- le pissenlit,
Puissant tonique, nettoyeur du sang, stimulant de la sécrétion biliaire, capable de réveiller tout organisme qu'une alimentation riche et le manque d'exercice ont rendu paresseux, le jus de pissenlit, à raison d'une ou deux cuillérées à soupe le matin et le soir, était jadis conseillé en cure d'un mois au printemps. On l'exprime de préférence le jour même à l'aide d'un extracteur à jus. Il se prépare avec moitié feuilles et moitié racines et se boit en remerciant les dieux et déesses d'être aussi efficace à petites doses. Parce que, à plus hautes doses, on serait franchement pas capables! Il paraît que c'est un remède divin pour tout ce qui s'appelle arthrite, arthrose, rhumatismes, à la condition de suivre la cure tous les printemps sans faute. Même les médicaments à base de cortisone ne seraient pas aussi efficaces, sans parler du fait qu'ils sont nettement plus toxiques.

- les germinations,

- les asperges,
L'asperge est pauvre en calories mais riche en vitamines et minéraux. Elles sont d'excellentes sources d'acide folique mais aussi de vitamine A, vitamines B et vitamine C.

Elles apportent aussi du calcium et des fibres. 100 g d'asperge fournissent seulement 24 calories. La même quantité contient 146 mg de vitamine B9 ce qui équivaut au tiers de nos apports quotidiens recommandés. La vitamine B9 est particulièrement importante pour des femmes enceintes. Une carence en cette vitamine pendant la grossesse peut être responsable de malformations chez le bébé telles que la spina bifida.

L'asperge est dépurative et diurétique. Elle aide les personnes qui font de la rétention à se débarrasser de l'eau en excès et leurs fibres nous aident à nettoyer nos intestins. L'asperge contient aussi de la glutathione, qui a des propriétés anticancérigène et antioxydante.

Attention
L'asperge n'est pas recommandée aux personnes qui souffrent de cystite, de la goûte et d'arthrite. Pour cette dernière maladie, les chercheurs ne sont pas sûrs si ce légume aggraverait ou atténuerait la douleur.



- la bette à carde,
  • Elle contient des antioxydants aux effets prometteurs.
  • Ce délicieux légume regorge d’éléments nutritifs : vitamines A, E, K, B2, B6 et C, magnésium, fer, manganèse, cuivre, etc.


- l'endive,
L'endive favorise le transit intestinal et possède des propriétés diurétiques et laxatives.
Pauvre en calories et riche en eau (90%), c'est un aliment idéal dans un régime pauvre en calories.


- le cresson,
Anti-scorbutique : contre le scorbut (voir dans l'encyclopédie médicale Vulgaris)
Favorise élimination urinaire
Favorise la digestion
Hypoglycémiant : diminue le taux de sucre dans le sang
Dépuratif

Est souvent utilisé au printemps sous la forme de salade ou de jus de plante fraîche, comme cure désintoxicante.



- l'ortie blanche (ou lamier blanc),
Les feuilles et les fleurs sont astringentes, hemostatiques et expectorantes.

- le radis rose,
Les radis roses renferment quantité de minéraux et d’oligo-éléments  : légumes-racines, ils les ont concentrés durant leur développement sous terre. Leur richesse en potassium facilite la diurèse (ils sont naturellement pauvres en sodium, ce qui accentue encore cet effet de drainage). Il faut noter leurs teneurs intéressantes en calcium (avec un rapport calcium/phosphore supérieur à 1, ce qui favorise la bonne assimilation du calcium), en magnésium , en soufre .

Enfin, ils apportent du fer (accompagné de cuivre, qui améliore sa bonne utilisation par l’organisme), du zinc, du fluor, des traces d’iode, de sélénium...

Les radis constituent également une bonne source de vitamine C puisqu’ils en apportent en moyenne 23 mg aux 100 g (un taux non négligeable, au regard du besoin quotidien, estimé de 80 mg pour l’adulte). Dans les radis, légumes-racines, la vitamine C est plutôt mieux préservée que dans d’autres légumes, notamment les légumes-feuilles (épinards par exemple)  ; et comme les radis sont pratiquement toujours dégustés crus, on bénéficie d’un apport maximal en vitamine C (il n’y a pas de perte due

à la cuisson).

On trouve aussi un large éventail de vitamines du groupe B (notamment la vitamine B9 ou acide folique, la vitaminevitamine B6), et de petites quantités de provitamine A (carotène). B3 ou PP et la

A ne pas oublier : les fibres . Elles sont assez abondantes dans les radis (aux alentours de 1,5 g aux 100 g) et constituées surtout par de la cellulose et des hémicelluloses.



- le radis noir,
Propriétés : antiscorbutique, apéritif, béchique, tonique

- l'artichaut,
Diurétique
Cholagogue : facilite l'évacuation de la bile
Cholérétique : augmente la sécrétion de bile
Protecteur des cellules hépatiques

- la carotte.
La carotte a toujours eu la réputation d'être bonne pour la vue, ce qui est exact, mais le potentiel thérapeutique de ce légume racine dépasse de loin son aptitude à améliorer la vue.
La carotte est une excellente source de bêtacarotène, une substance complexe antioxydante très efficace dans la lutte contre les radicaux libres, ces molécules instables qui sont responsables de nombreux troubles dans l'organisme, des maladies cardiovasculaires au cancer, en passant par la dégénérescence maculaire, responsable de cécité chez les personnes âgées.


Et toujours :
- les protéines végétales et
- les céréales complètes et semi-complètes.
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents