Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Lutter contre le cholestérol

Catégories : #Santé par les plantes et l'alimentation

S'il est vrai, d'après les recherches récentes, que la teneur en cholestérol de nos aliments n'a pas grande importance en soi, il est certain que notre alimentation dans son ensemble peut avoir  une influence sur notre taux de cholestérol.
Diverses études sur des végétariens et des personnes privilégiant alimentation à base d'aliments complets montrent par exemple que les infarctus sont en moyenne moins fréquents chez ceux qui ne consomment ni viande, ni charcuterie, ni oeufs. La bonne santé des végétariens est attribuée à un mode de vie sain dans son ensemble et à la consommation importante d'aliments d'origine végétale, comme les légumes, les fruits, les céréales et les légumineuses.
En effet, ces aliments régulent tout naturellement le taux de cholestérol du sang. Ils contiennent peu de graisses, beuacoup de fibres et de nombreuses substances végétales secondaires, qui ont un effet positif sur ce taux de cholestérol.

Les saponines par exemple,que l'on trouve principalement dans les légumineuses, fixent le cholestérol des aliments dans l'intestin, l'empêchant ainsi de passer dans le sang. De plus, elles interceptent les acides biliaires primaires et les éliminent du corps. Les acides biliaires sont importants parce qu'ils sont produits dans le foie à partir du cholestérol. Normalement, ils sont réabsorbés par l'intestin après avoir effectué leur travail de digestion des graisses, puis ils sont réacheminés vers la vésicule biliaire pour y être réutilisés.
Mais lorsque des saponines se fixent sur les acides biliaires, les molécules deviennent trop grosses pour traverser la paroi intestinale, et elles sont évacuées par les selles. Les cellules du foie doivent alors produire de nouveaux acides biliaires ; pour cela, elles vont chercher, comme matériau de construction, le cholestérol du sang. Ce qui entraîne alors une baisse du taux de cholestérol.


Ce même processus se produit lorsque les fibres se fixent sur les acides biliaires présents dans l'intestin. Ce sont plus particulièrement les fibres solubles, comme la pectine, le guar et le bêtaglucane contenus dans les fruits, les légumineuses et l'avoine, qui peuvent ainsi faire baisser le taux de cholestérol.

Mais ce ne sont pas les seules propriétés de ces substances autrefois qualifiées injustement d'inutiles : elles interceptent également à d'autres stades du métabolisme du cholestérol. S'il est vrai que les enzymes de la digestion ne sont pas capables de casser ces substances fibreuses, d'autres micro-organismes en sont friands : ils les décomposent pour former des acides gras à chaîne courte comme l'acide butyrique, l'acide formique ou l'acide acétique, lesquels passent dans le corps par les cellules de l'intestin. Des vaisseaux sanguins, l'acide formique passe dans le foie où il bloque une enzyme qui joue un rôle clé dans la fabrication du cholestérol : le foie produisant moins de cholestérol, le taux de ce dernier baisse.


Les phytostérols ressemblent énormément au cholestérol, mais ont des propriétés inverses : on utilise ces substances pour soigner les patients risquant un infarctus pour cause de cholestérol élevé.
Les phytostérols se trouvent principalement dans les huiles de germes de blé, de sésame ou de tournesol (pressées à froid).


Les tocotriénols interviennent également dans le métabolisme du cholestérol. On les trouve principalement dans l'orge, l'avoine, le seigle. Comme les phytostérols, ils inhibent la synthèse du cholestérol par le foie.


Un processus analogue intervient lorsqu'on consomme de l'ail : divers composés soufrés qu'il contient ralentissent la formation du cholestérol dans le foie. 




En résumé, pour avoir un taux correct de cholestérol :
--- mangez beaucoup de légumes, de fruits, de pommes de terre, de céréales complètes et de légumineuses
--- réduisez la consommation de graisses
--- pour faire la cuisine, utilisez des huiles végétales de première pression à froid comme l'huile d'olive, de tournesol ou de germes de blé...
Commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog