Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes livres...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Récit d'une naissance

Catégories : #Accouchement, #Accouchement sans douleur

Septième naissance...

 

Mercredi 02 octobre, 06h30 : notre fille de 2 ans, la petite dernière, se réveille grognon, alors je me couche à ses côtés pour la rendormir, et je commence à sentir des contractions différentes de celles que j'ai en nombre depuis plusieurs semaines : plus basses... 07h00, elle s'est rendormie, et je me demande si je vais me recoucher, mais finalement, je suis bien réveillée, alors je décide de m’offrir un petit moment de détente, je me fais couler un bain bien chaud ; cela me fait beaucoup de bien. Je me dis que la grossesse ne devrait plus durer que 3 semaines, tout au plus ! Mon mari, réveillé par le bruit de l’eau, m'y rejoint peu après, et nous discutons doucement dans la tranquillité de notre maison endormie... Les enfants se réveillent les uns après les autres vers 08h30, l'eau du bain refroidit : il est temps de sortir pour reprendre le cours de la vie familiale ! Pour nous, le mercredi matin, pas d'instruction formelle, donc chacun s'occupe à sa façon : les enfants lisent, jouent ou bricolent, leur papa restaure un ordinateur, et moi je fais un peu de piano, je raccommode une paire de chaussettes, je fais la vaisselle... entre deux contractions plus fortes et plus basses. Lorsqu'une contraction arrive, je me mets sur mon gros ballon de gym, ou je m'appuie sur le canapé en soufflant, notre petite dernière me suit en me demandant "Maman, bobo ?" La matinée passe ainsi, avec une grande heure allongée sur le côté dans mon lit, à lire un livre... Puis j’en ai marre de rester allongée, alors je redescends, et les contractions continuent : même si ce n’est pas douloureux, c’est fatigant ! L’heure du repas approche, alors mon mari sort les fruits sur la table, appelle les enfants pour qu'ils mettent leur couvert, et moi je continue à déambuler dans la maison… Notre poupée de 5 ans vient même me masser le bas du dos (quel instinct ! juste à l’endroit où c’est le plus agréable !) quand je m’appuie sur le canapé pendant une contraction…

Il est 12h50. Je commence à me dire que l’accouchement a vraiment commencé, et je dis à mon mari qu’il ne faut pas qu’il aille accompagner les enfants à la danse l’après-midi, au cas où…

13 h : j'ai très envie d'aller aux toilettes, ma petite fée de 2 ans me suit toujours, intriguée par mes allées et venues, elle sent certainement qu’il se passe quelque chose de pas ordinaire ! Et puis d’un coup je ne supporte plus d'être habillée, alors je dépose mes vêtements dans la buanderie et retourne aux toilettes. Ma petite chérie continue à me suivre en me demandant si j'ai un bobo :-)

Et puis tout s’enchaîne : je commence à avoir envie de rugir, alors mon mari termine la publication d’une vidéo sur Youtube (les hirondelles rassemblées pour la migration) et me demande si j'ai envie qu'il me fasse couler un bain. J'accepte, mais à peine a-t-il ouvert l’eau que je lui demande de revenir pour m'aider à aller dans la salle de bain : je sens déjà avec mes doigts la poche des eaux dans mon vagin !

Alors mon merveilleux homme m'aide à enjamber la baignoire (elle est haute !), et je lui demande de me faire couler de l'eau chaude sur le bas du dos. J'ai dû lui redemander : de l'eau CHAUDE ! parce que j'avais l'impression qu'elle était toute froide ! Mais il me répond que c'était moi qui suis brûlante, et que l'eau est bien bien chaude :-)

Je recommence à rugir, je sens la tête dans sa petite poche molle pleine d'eau qui descend très vite. En m'entendant, mon mari a vite compris que les choses s'accéléraient, il me fait des blagues (comme je pensais/voulais accoucher en pleine nuit, nous avions discuté avec les enfants pour savoir qui voulait être réveillé pour l’occasion, du coup il m’a demandé : « Est-ce que je réveille les enfants ? ») et appelle les enfants qui viennent tous autour de la baignoire et peuvent voir la tête coiffée de la poche des eaux sortir...

 

C'est mon premier bébé coiffé ! Mais à cause de la poche des eaux, j’ai l’impression que la tête n’est pas sortie complètement, alors je pousse à peine plus, et la poche se rompt…  mon mari voit que notre bébé ouvre déjà les yeux ! Il explique aux enfants que c’est normal que bébé ne soit pas tout rose… et puis je pousse une dernière fois, et le corps du bébé sort comme une savonnette, je l'attrape, je m’assieds dans l'eau bien chaude : c'est mon bébé ! Mon tout petit bébé !

En fait, un petit bébé très très potelé, avec des joues énormes :-) Mais tout de même le plus léger des 7 : 3,5 kg seulement, pour 51 cm !

Notre bébé s'est mise à téter au bout de 20 minutes passées les yeux grands ouverts, à regarder et écouter les lumières, ses frères et sœurs autour d’elle... Le placenta est sorti encore 20 minutes plus tard, la tétée ayant bien fait reprendre les contractions. Le placenta en l'air, bébé a pu récupérer tout le sang du placenta, et lorsque le cordon a arrêté de battre et est devenu bien blanc, son papa l'a coupé sous le regard très intéressé de notre fille de 5 ans qui essayait de comprendre comment tout cela fonctionnait, et me posait des questions. Son papa a pu ensuite prendre sa toute nouvelle petite fille dans ses bras pendant que je me rinçais et sortais de la baignoire, et plus tard, pendant que mon mari emmenait les enfants à leur cours de danse, nous nous sommes toutes les deux plongées sous la couette en peau à peau...

Notre petite fille est si douce, si ronde et si sereine ! C'est une véritable petite merveille, un vrai don du ciel !

Commenter cet article

Famille pauvre et alors 30/10/2019 21:45

Félicitations à vous ♥️
Et merci de ce partage qui m'émeut
Bienvenue à cette belle puce

Petite Fée Coquelicot 31/10/2019 10:01

Merci pour elle :-)

Valentine 30/10/2019 16:25

Bonjour,

je viens de lire émue ce nouveau récit d'accouchement, je vous avais connu lors de ma deuxième grossesse en cherchant des informations sur l'accouchement à domicile.
Je vous lis depuis régulièrement et ne savais pas que vous attendiez un nouvel heureux évènement.
7 enfants, incroyable en cette période historique, et à ce titre je voulais vous poser une question : comment voyez-vous l'avenir de vos enfants en cet époque où l'avenir de la vie humaine sur notre planète est fortement compromis ?
Je m'excuse de vous poser cette question en ce moment d'émerveillement sûrement positif, mais je voulais votre éclairage, si vous en avez le temps.
Cordialement,
Valentine

Petite Fée Coquelicot 31/10/2019 10:12

Oui, les familles nombreuses sont de plus en plus rares de nos jours en Occident... Et il est vrai que la conjoncture actuelle ne porte pas à une vision positive de l'avenir...
Mais nous avons fait des choix de vie très différents de la majorité : nous avons décidé de vivre dans une grande sobriété, mais de passer beaucoup de temps avec nos enfants (tout notre temps en fait), pour leur inculquer toutes les valeurs que nous pensons indispensables à l'avenir (ainsi que des savoirs et savoir-faire indispensables à une vie en autonomie et en harmonie avec la nature). Par exemple le respect de la nature où nous vivons, l'économie des ressources, le rejet de la consommation à outrance, le bonheur grâce aux relations humaines et à l'émerveillement devant la Création plutôt que grâce aux possessions matérielles...
Et nous espérons donc que nos enfants seront heureux en se contentant de peu de "matériel", mais mettront leur énergie à construire des relations humaines riches et épanouissantes. Nous pensons que ce sont des êtres humains comme cela qui pourront faire changer les choses : plus nombreux seront ceux qui partagent ces valeurs et tentent de faire advenir un monde meilleur, plus cela sera possible...
Cela peut paraître peut-être un peu utopiste, mais nous choisissons l'espérance !

J'espère que cela vous répond :-)

Nous sommes sociaux !

Articles récents