Mes livres...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Les cloisons intérieures

Catégories : #Autoconstruction, #Maison autonome

Après avoir terminé les murs extérieurs, nous avons attaqué les cloisons intérieures, histoire de dessiner les différents volumes de la maison... 

Sur la mezzanine, nous avons créé une cloison en caissons à partir d'OSB et de poteaux bois, afin de pouvoir fermer le fond de la mezzanine et l'isoler des réserves (au nord) non chauffées :

Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieuresLes cloisons intérieuresLes cloisons intérieures
Les cloisons intérieuresLes cloisons intérieures

Puis nous avons isolé ces caissons en les remplissant de laine de bois de 20 cm d'épaisseur.

Avant de les refermer par de l'OSB :

 

Nous avons fait la même chose dans la pièce du bas, pour séparer les réserves de la pièce de vie. Le but étant d'avoir des pièces non chauffées au nord, qui serviront de cellier et vestibule, et feront office d'espace tampon pour isoler la pièce de vie du nord. Ces réserves seront donc plus froides et seront donc parfaites pour servir de cellier et de réserves à fruits et légumes.

 

Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieuresLes cloisons intérieures
Les cloisons intérieuresLes cloisons intérieures

 

 

 

L'espace de vie étant délimitée par cette cloison, nous créons maintenant les différentes pièces.

Tout d'abord, dans les réserves au nord, nous plaçons une cloison en poteaux, plaqués d'OSB et isolés en laine de bois, qui correspond à 1/3 de l'espace des réserves, pour faire une buanderie (à l'angle nord-est de la maison donc). Cette pièce contiendra tout le linge de la maison (vêtements, linge de lit, couvertures, vêtements de neige...), mais aussi tout mon matériel de couture et tricot (machines à tricoter, laines, tissus...). Elle n'a donc pas besoin d'être chauffée.

 

Puis nous créons la salle de bain en fixant une cloison en poteaux et OSB, toujours sur le même principe. Celle-ci ne sera toutefois pas isolée.

 

Les cloisons intérieuresLes cloisons intérieures
Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieuresLes cloisons intérieures

 

 

Devant la salle de bain,les toilettes : là, nous avons imaginé une petite fantaisie, avec des "colombages". Cela a simplement un peu compliqué la structure en poteaux (et beaucoup le plaquage en OSB, nous n'avions plus que des chutes et il a fallu jouer au TanGram !) :

 

Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieures
Les cloisons intérieures

 

 

Enfin, nous créons deux espaces sur la mezzanine : un pour la chambre des enfants, le second pour la chambre parents / bébé.

Toujours le même système : un cadre en bois, puis placage d'OSB.

 

Les cloisons intérieuresLes cloisons intérieures

 

 

Comme l'aspect OSB est un peu lourd niveau déco, nous avons habillé ces cloisons, en les camouflant en cloisons de terre paille.

Voici l'exemple pour la chambre des parents, mais le principe est le même pour toutes les cloisons (avec plus ou moins de surface !).

Tout d'abord, on agrafe sur les plaques d'OSB du filet de fibres de verre (attention les doigts, plein de minuscules échardes, alors gants obligatoires !), pour coincer derrière de la paille en vrac :

Ensuite, on applique sur ces filets "paillés" de la barbotine (là encore, il faut porter des gants !) :

Puis une couche de corps de 5 ou 6 mm d'épaisseur (barbotine, un peu de sable, de la paille fine) avant de mettre la couche de finition (plus de sable pour que l'enduit ne fissure pas, et de la paille encore plus fine) :

Il ne reste plus qu'à passer de la couleur ; pour cela, nous avons choisi des badigeons de chaux colorés à l'ocre naturel. 

Nous sommes sociaux !

Articles récents