Mes livres...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Autoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèze

Catégories : #Autoconstruction, #Maison autonome

La construction du toit a été une des premières étapes de la maison, afin de pouvoir faire le plancher et les murs en bottes de paille à l'abri de la pluie et de l'humidité. Ce n'est que bien plus tard, après le montage des murs et les premières couches d'enduit, que nous avons attaqué la couverture. 

Nous avons choisi pour cela des bardeaux de mélèze, achetés dans une entreprise à taille humaine spécialisée : Ambiance Bois, qui a en plus l'attrait d'être locale puisque située dans un département limitrophe au nôtre.

Première étape : couper les grands bardeaux livrés en trois :

 

Ensuite, il faut les transporter jusqu'en bas du toit : 

 

Puis couper certains bardeaux en deux pour obtenir des demi-bardeaux qui commenceront une rangée sur deux pour permettre la pose en quinconce :

 

Puis le gros travail commence : poser les liteaux rainurés, vissés sur tasseaux, qui vont accueillir les bardeaux :

 

Ça prend forme !

 

Et puis il n'y a "plus qu'à" poser les bardeaux...

Tout d'abord, très important, vérifier que les cercles du bois sont posés en arc-en-ciel (côté bombé vers le ciel) :

La première rangée, en bas, est vissée :

 

Ensuite, il faut positionner les bardeaux, ce que les enfants ont pris plaisir à faire, au moins un moment ;-) :

Certains sont un peu plus épais que les autres, ou un peu tuilés, du coup il faut donner un petit coup de marteau pour les faire rentrer :

Enfin, les bardeaux sont cloués au cloueur pneumatique (ça vaut le coup, ça va tellement plus vite !) :

Bien sûr, tous les enfants veulent essayer !

 

Le côté sud, le plus pentu, est terminé :

Ouf, c'est un bon début :-)

 

On attaque alors le côté nord, sur lequel vont être placés deux fenêtres de toit bois-alu triple vitrage :

Autoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèzeAutoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèze
Autoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèzeAutoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèze

Et ça monte :

Autoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèze
Autoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèze
Autoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèze
Autoconstruction de notre maison autonome : la couverture en bardeaux de mélèze

Les températures deviennent très basses, et il gèle toutes les nuits... Pour pouvoir monter sur le toit sans glisser, nous bâchons le soir lorsque la nuit tombe...

Ce qui nous permet d'avoir un "chemin" sec et sûr le lendemain matin :

 

La neige est annoncée, alors nous mettons les bouchées doubles (nous terminerons plusieurs soirs de suite après la tombée de la nuit, à la lampe frontale) :

 

 

Nous terminerons un soir au crépuscule, et dans la nuit... 

... il neige ! Ouf, nous l'avons échappé belle, ça valait le coup de ne pas respirer pendant une semaine !

Voilà ce que ça donne une fois que la neige a fondu :

 

Il faut encore fixer le faîtage en zinc :

Et la toiture est officiellement terminée !!

Nous sommes sociaux !

Articles récents