Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


L'éducation à la sexualité dans l'Education Nationale

Catégories : #Parentalité

Le sujet fait débat et suscite les passions... parce qu'il touche un sujet extrêmement sensible : la sexualité. 

Longtemps tabous, le rapport au corps et la sexualité sont selon moi quelque chose de très naturel, de tout-à-fait normal, mais aussi quelque chose de très intime.

Chacun grandit à son rythme, et pour que la sexualité adulte soit un plaisir partagé et épanouissant, il faut que ce rythme soit respecté dans l'enfance et l'adolescence. Il faut aussi que les enfants, à tout âge, puissent poser les questions qui leur trottent dans la tête à des adultes responsables, non gênés, pédagogues, qui pourront leur répondre en tenant compte de leur maturité et de ce qu'ils sont capables de comprendre au moment M (et à mon avis, seuls les parents de ces enfants sont à même de savoir cela).

Pour aller plus loin, je vous propose d'écouter cette vidéo d'une dizaine de minutes, qui présente la position du collectif des professionnels de la psychologie et psychanalyse spécialisés dans l'enfance : 

 

Je ne suis pas en accord avec tout ce qui est dit dans la vidéo, et je ne suis pas non plus en opposition avec tout ce qui est prévu dans la loi, mais comme l'explique le Dr Berger, je pense qu'il est destructeur de généraliser un enseignement à la sexualité dans les écoles : il sera forcément inadapté à bon nombre d'élèves qui ne seront pas matures à ce moment. C'est déjà ce que je pense à propos des maths et du français, cela est d'autant plus vrai pour un sujet aussi intime que la sexualité !

Je pense aussi qu'il est particulièrement mauvais de mettre des images devant les yeux des enfants. Lorsqu'on parle d'un sujet quelconque, notre cerveau forme des images qui sont adaptées à notre maturité psychologique. Un petit exemple tiré de mon expérience personnelle : lorsque j'ai lu "Le Seigneur des anneaux", à 11 ans, j'ai trouvé les orques immondes et affreusement répugnants. Ils me faisaient peur au moment où je lisais, mais l'image que j'en avais dans la tête n'avait aucun mal à disparaître au moment où je refermais le livre. C'est un peu ce que certains écrivains ont appelé "la peur délicieuse", parce qu'on joue à se faire peur, sans conséquence. Et quand, adulte, j'ai vu le film, la représentation des orques était beaucoup plus laide et effrayante que celle que j'avais gardée de mes lectures. Si, enfant, j'avais vu ces images-là, j'en aurais cauchemardé ! Tout simplement parce que cette laideur dépassait ce que je pouvais supporter à ce moment précis : ces images auraient eu des conséquences néfastes sur mon développement. C'est à mon sens la même chose pour la sexualité : montrer à des enfants des images de positions de pénétration, même si ce sont de simples dessins, même si ces dessins sont humoristiques, c'est passer outre le respect élémentaire qui consiste à respecter le développement de chacun, son rythme, ses besoins... C'est tout simplement une agression sexuelle à l'encontre des enfants... 

Je vous engage bien entendu à ne croire personne sur parole, mais à vous forger votre propre opinion. Pour cela, rien de mieux que parcourir les différents textes de loi qui en parlent :

Déclaration des droits sexuels

Standards pour l'éducation sexuelle en Europe

Rapport du Haut Conseil de Santé Publique sur la santé sexuelle et reproductive

Rapport du Haut Conseil à l'Egalité entre hommes et femmes sur l'éducation à la sexualité

La stratégie nationale de santé sexuelle

Le bulletin officiel de l'Education nationale

Et enfin, je vous invite à aller faire un tour sur le site qui est conseillé à tous les enfants scolarisés pour s'informer sur la sexualité : 

Là encore, je suis complètement d'accord sur le fait que connaître son corps est important. Mais certaines images peuvent choquer. Là où je suis moins d'accord, c'est quand il s'agit de montrer des positions de pénétration à des enfants de 11 ans... qui plus est lorsqu'on explique en long en large et en travers comment se passe la sodomie ou le sexe oral (un enfant se sentira-t-il ensuite normal s'il ne ressent pas l'envie de les pratiquer ???) avec personnages en situation à l'appui. Encourager la masturbation, c'est pareil, ça me gêne. Tous les enfants ne se masturbent pas, et l'encourager va donc à l'encontre de leur développement. 

Ce qui me gêne, pour le coup, vraiment beaucoup, c'est que ce site parle à des enfants de 10-11 ans, comme si c'était normal, de "partenaires d'une nuit" pour lesquels on n'éprouve pas de sentiments... Là, ça va clairement à l'encontre de mes convictions et de mon droit de les inculquer à mes enfants, puisque je suis persuadée que pour que le sexe soit épanouissant, il faut au préalable que l'Amour (j'ose le grand A !) existe entre les deux partenaires. Pour moi, non, le sexe ce n'est pas QUE le plaisir, et notre Constitution me donne le droit de transmettre ces valeurs à mes enfants. Ni l'Education nationale ni l'Etat n'ont le droit de passer outre ces convictions...

Certains me trouveront certainement "réac", mais j'assume ! Eduquer à la tolérance, à l'ouverture d'esprit, oui. Permettre aux enfants de connaître leur corps et d'avoir un rapport serein avec la sexualité, d'accord aussi. Mais détruire l'esprit de nos enfants par une éducation inadaptée et violente, non ! 

Voici donc le lien vers la pétition qui réclame l'arrêt de cette éducation à la sexualité :

Commenter cet article

Gwladys 29/07/2017 22:22

merci de nous tenir au courant...

Carine 23/07/2017 22:38

Entiérement d' accord avec toi, j' ai signé cette pétition également, tout ceci est choquant et révoltant...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents