Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Les protocoles hospitaliers (6/16) : la rupture artificielle des membranes (amniotomie)

Catégories : #Accouchement, #Naissance libre, #Parentalité

  • Raison :
    • Vérifier la présence de méconium, dû au relâchement du sphincter anal du bébé suite à une hypoxie (manque d’oxygène)
    • Rupture des membranes pour mise en place d’un cathéter destiné à mesurer la pression interne dans l’utérus, afin d’évaluer l’efficacité des contractions après injection d’ocytocine de synthèse (l’ocytocine de synthèse pouvant empêcher l’utérus de se détendre complètement entre les contractions, causant une détresse fœtale)
    • Pour déclencher ou hâter le travail
Les protocoles hospitaliers (6/16) : la rupture artificielle des membranes (amniotomie)
  • Physiologiquement parlant :
    • Risque infectieux augmenté (voir Examens internes pendant le travail)
    • La perte de liquide amniotique amène à une compression du cordon, qui peut induire une hypoxie pour le bébé
    • Le bébé manœuvre beaucoup plus aisément pour se frayer un chemin à travers le petit bassin quand il dispose d’un large espace pour bouger et adapter sa position à l’utérus, ce qui est facilité par le liquide amniotique.
    • La pression exercée par le liquide amniotique contenu dans la poche aide la dilatation du col, ainsi que le périnée à s’étirer doucement. La rupture prématurée de la poche des eaux conduit souvent à pratiquer une épisiotomie.
Les protocoles hospitaliers (6/16) : la rupture artificielle des membranes (amniotomie)
  • A la maison :
    • Vérification de la bonne santé du bébé par monitorage intermittent
    • Marche, mouvements, changements de positions pour accélérer le travail…
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents