Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Les protocoles hospitaliers (2/16) : l'interdiction de boire et de manger

Catégories : #Accouchement, #Naissance libre, #Parentalité

  • Raison invoquée :
    ​au cas où une césarienne doive être pratiquée, il est préférable que l’estomac de la mère soit vide, pour éviter qu’elle n’inhale une partie de son contenu lors de l’anesthésie générale qui pourrait être faite.
Les protocoles hospitaliers (2/16) : l'interdiction de boire et de manger

o Physiologiquement parlant :

§ si la mère ne reçoit pas les calories adéquates pour faire face aux exigences du travail, elle va brûler ses réserves de graisse, ce qui mène à une modification du pH sanguin connue sous le nom de cétoacidose. En cas de cétoacidose, le sang devient acide et moins riche en oxygène, d’où détresse fœtale.

§ Le manque d’oxygène affecte aussi l’utérus, et le rend moins efficace. Même si une perfusion peut compenser en partie, elle restreindra énormément la mobilité de la mère, accroissant du même coup son inconfort, si bien qu’elle risque de demander des analgésiques alors qu’elle comptait ne pas le faire (voire conséquences de la péridurale).

Les protocoles hospitaliers (2/16) : l'interdiction de boire et de manger
  • A la maison : se sustenter comme désiré
    • Beaucoup de femmes ne ressentent jamais le besoin de manger pendant le travail qui progresse rapidement, parce que manger serait alors une contrainte. D’un autre côté, beaucoup de femmes, surtout celles qui accouchent pour la première fois, peuvent avoir un travail qui dure beaucoup plus longtemps que six heures. Dans ce cas, le plus grand nombre ressent le besoin de se sustenter, et quelques bouchées peuvent donner à la maman la force nécessaire pour pousser son bébé sans forceps ni ventouse ! En général, la préférence des femmes en travail va vers des aliments qui n’ont pas besoin d’être mastiqués (soupes, jus, sorbet…), mais il est possible qu’elles aient envie d’une pizza ;-)
    • Boire est plus important que manger pour la plupart des femmes : nombreuses sont celles qui respirent par la bouche et s’assèchent donc au point d’avoir régulièrement besoin de quelques gorgées…
Je me rappelle avoir souffert l'horreur durant mon premier accouchement en début d'après-midi, parce qu’on m’interdisait de boire la moindre gorgée d’eau, alors qu’ayant eu les premières contractions à mon réveil au petit matin, je n’avais pas bu depuis la veille au soir ! Quelle torture… 
Je me rappelle de cette douleur due à la sécheresse de ma bouche et de toute ma gorge plus que je ne me rappelle de la douleur des contractions !
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents