Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon livre...

Petite Fée Coquelicot

...soyons le changement que nous voulons pour ce monde...


Les protocoles hospitaliers (12/16) : l'extraction instrumentale (forceps, ventouse)

Catégories : #Accouchement, #Naissance libre, #Parentalité, #Forceps

  • Raisons :
    le bébé ne sort pas assez vite, et l’obstétricien souhaiterait éviter une césarienne
Les protocoles hospitaliers (12/16) : l'extraction instrumentale (forceps, ventouse)
  • Physiologiquement parlant :
    • Dans 7% des naissances à l’hôpital, les médecins recourent aux forceps ou à la ventouse. Selon le « William’s Obstetrics », manuel d’obstétrique de référence aux Etats-Unis, publié en 2009, cela signifie que « l’obstétricien décide d’intervenir tout en sachant que cela n’est pas absolument nécessaire, la naissance spontanée intervenant en général approximativement dans les 15 minutes qui suivent. »
    • L’utilisation de forceps peut entraîner de sérieuses déchirures du périnée chez la mère
    • L’utilisation de forceps peut entraîner des hémorragies cérébrales chez l’enfant, ainsi que des lésions nerveuses au niveau du visage et des bras.
« A sa naissance, notre premier enfant avait tout le côté gauche paralysé, l’oreille pratiquement arrachée, une déchirure sur la joue qui a nécessité trois points de suture, l’arrière du crâne ainsi que l’os de la clavicule fracturés. Tout ce que le médecin a pu répondre, c’était : « ce n’est pas grave, c’est une fille. » Absolument rien ne justifiait médicalement ces interventions, à part les convenances personnelles du médecin et sa volonté d’accélérer les choses. » (Témoignage paru dans « Two Attune », 1991).
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents